VERTAIN

logo du site
  • VERTAIN
  • VERTAIN
  • VERTAIN
  • VERTAIN

Accueil du site > Commune > Histoire

Histoire

Le nom de Vertain apparaît pour la première fois dans une charte de Pépin le Bref en date du 17 août 749

Le territoire de Vertain a longtemps été propriété des seigneurs de Bousies. De 1415 à 1448, cinq Eustache de Bousies sont successivement seigneurs de Vertain. Le dernier, Eustache V, est Lieutenant, puis Général et Maréchal dans les armées de Charles Quint. Il reçoit le titre de "Chevalier de le Toison d’Or". En 1506, il marie sa fille Jeanne de Bousies avec Charles de Rubempré. Les Rubempré gardent la seigneurerie de Vertain jusqu’à la Révolution. Parmi eux, trois Philippe sont particulièrement connus. Le premier Philippe, Chevalier de la Toison d’Or, sera gouverneur de Lille, Douai et Orchies. En son honneur, la terre de Vertain est érigée en comté le 08 février 1614.

Le deuxième, Philippe Charles fait construire l’église de Vertain en 1629, où il est enterré en 1639. Le troisième, Philippe Antoine, Chevalier de la Toison d’Or, comte de Vertain, baron d’Everberg (entre Bruxelles et Louvain) est colonel de cavalerie et Grand Veneur du Brabant. Ces trois Philippe de Rubempré ont été de grands bienfaiteurs de la paroisse de Vertain et en leur souvenir une rue du village porte leur nom.

Vertain a reçu la croix de guerre 1914-1918 pour son attitude vis à vis de l’ennemi et pour les souffrances et les destructions que la commune a endurées. Le 16 mars 1940 la commune doit encore déplorer la destruction au sol de 26 appareils sur son terrain d’aviation.

Village essentiellement agricole, Vertain a vu sa population passer de 1268 habitants en 1860 à environ 500 en 2010

Pour mieux connaître l’histoire de Vertain, ne manquez pas de visiter le site Vertain d’Antan : http://vertain.wifeo.com



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF